chauffage
Chauffage

Un Chauffage économique, je choisis!

Un bon chauffage, c’est quoi ?

Les premiers jours de l’hiver météorologique sont là et la baisse de température commence à se ressentir. On se sent bien, au chaud, chez soi !

Il est nécessaire de conserver ce confort durablement, mais compte tenu de la hausse du prix des énergies fossiles, il est important de repenser sa manière de se chauffer !

chauffage chaudiere

Tout d’abord, se chauffer confortablement ne veut pas non plus dire écorner considérablement le budget de son ménage, même si de nos jours une part conséquente y est consacrée et risque de l’être encore plus dans les années et décennies à venir. Nous disposons encore de réserves de fioul et de gaz pour des décennies, mais il est d’ores et déjà impérieux de repenser son mode de chauffage.

Le respect de l’environnement et son porte monnaie

En sus, on évoque de plus en plus le respect de l’environnement et cette notion n’est pas négligeable quand on nous parle de taxe carbone et de plus taxer les pollueurs de tous genres, dont nous faisons malheureusement partie, et je dirais même involontairement à l’échelle individuelle, car il faut bien se chauffer en période hivernale, (au même titre qu’utiliser sa voiture pour aller travailler et faire ses courses). Certes on peut mettre des épaisseurs de vêtements pour se protéger du froid mais comme vous pouvez vous l’imaginer, ce n’est pas tenable à long terme !

Qualibat RGE Chauffage

Alors la question du jour est : Vers quel générateur de chaleur dois-je me diriger ? Il me faut une installation fiable et durable car c’est un budget conséquent, tant pour l’installation que pour l’utilisation. Le choix est multiple et ne se limite plus à la question d’utiliser le « fioul » ou le « gaz ». Il y a encore peu l’énergie solaire, l’énergie éolienne, les pompes à chaleur et la chaudière à condensation n’étaient qu’à l’état d’ébauches ! Or aujourd’hui le choix est plus complexe car toutes ces nouvelles formes d’énergie sont à notre disposition !

Pour faire le bon choix, il faut tout d’abord se poser les bonnes questions :

Tout d’abord , pour réaliser des économies d’énergie, il faut avoir une vision assez globale de son environnement tant sur le plan du chauffage que sur celui de l’isolation et de la ventilation, mais aussi de sa propre localisation géographique qui n’induira pas les mêmes technologies de production de chaleur.

Ensuite, Bien aérer ses pièces correctement doit se faire régulièrement à raison d’une dizaine de minutes, au moins une fois par jour, plutôt qu’en permanence. Cela peut paraître évident mais c’est une règle à respecter à la lettre, comme de surveiller la température de chacune de ses pièces, car surchauffer n’est pas bon pour votre santé ni pour votre portefeuille. Essayer de baisser votre thermostat, progressivement bien sûr, d’un ou deux degrés et vous constaterez que votre organisme s’y habituera et que vous ne perdrez rien en termes de confort de vie.

Quel confort de chauffage est adapté à votre physiologie ?

De plus, Il est nécessaire que la température soit assez uniforme dans votre maison. Il est dit que la température optimale d’une habitation se situe aux alentours de 18 à 23 degrés, avec une moyenne d’environ 20°. Après, c’est aussi fonction de votre frilosité ou également de votre âge qui déterminent la température ressentie par votre corps. Un ressenti de 21° correspond à une température de l’air de 22°.

chauffage dpe

Enfin, votre habitation est ancienne et ne bénéficie donc pas des dernières innovations technologiques en matière d’isolation, il y a une perte importante de chaleur via les murs extérieurs et les vieilles fenêtres. IL faut également savoir que la chaleur ne se répartit pas de la même façon dans une pièce : la chaleur monte et l’air froid descend, ce qui explique que vous puissiez avoir 21° au plafond, 20° aux murs et 19° au sol. Ainsi, le radiateur placé sous la fenêtre assure la circulation de l’air dans la pièce : généralement placé sous la fenêtre, il chauffe l’air froid venant de l’extérieur et qui plus lourd que l’air chaud, descend sur le radiateur. Réchauffé, il monte doucement vers le plafond, il chasse l’air froid qui redescend le long des murs, contribuant ainsi à la circulation d’air dans la pièce sans créer de courant d’air désagréable.

Aérer son Logement

Aérer trop longuement son logis entraîne une baisse notable de la température pouvant altérer la sensation de bien-être et le système de chauffage devra fournir plus d’effort, donc d’énergie, pour compenser cette perte et restaurer une agréable température ambiante !

chauffage aerer logement

Autrefois, le circuit d’eau alimentant les radiateurs, l’eau étant le fluide caloporteur, était à une température élevée de l’ordre de 80°, ce qui asséchait l’atmosphère de la pièce et pouvait produire des poussières altérant là aussi la qualité du bien-être. De nos jours, la qualité de l’ambiance ressentie s’est beaucoup améliorée par la baisse de la température du fluide caloporteur, autour de 50°, apportant une chaleur plus douce et supprimant les inconvénients d’un air trop sec.

Parlons du chauffage au sol : Son avantage est de générer une température uniforme du sol au plafond. On comprend aisément que l’air refroidi en haut de pièce est réchauffé systématiquement lorsqu’il arrive au niveau du sol. Là aussi la circulation de l’air est assurée dans l’ensemble de la pièce.

 On veut un chauffage économique !

De nos jours, les progrès technologiques sont tels que la comparaison entre ce qui se faisait et ce qui se fait est purement incroyable, que ce soit pour le réchauffement du fluide caloporteur que pour la production d’eau chaude sanitaire.

Faire des économies sur la consommation d’énergie (fioul, gaz ou électricité), c’est d’abord viser à réduire sa consommation et en même temps préserver les énergies fossiles qui ne se renouvellent pas et qu’il serait judicieux de ne pas gaspiller !

A cet effet, et en premier lieu, même si nous disposons à l’heure actuelle d’une production suffisante d’électricité par le nucléaire, nous allons privilégier de plus en plus, dans les temps à venir, une énergie inépuisable, celle que nous dispense notre soleil ! Nous nous y sommes consacrés en créant les « panneaux solaires » pour transformer directement cette énergie lumineuse en électricité, ou indirectement en chauffant de l’eau, dont la vapeur actionnera des turbines qui à leur tour produiront de l’électricité !

L’éolien

 éolien

En second lieu, l’énergie éolienne, quoique intermittente assure aussi sa part de production d’électricité, comme en troisième lieu l’électricité produite par les barrages (hydraulique), la houle (houlomotrice) ou les marées (marémotrice).

La Géothermie

Nous disposons en dernier lieu de la géothermie, exploitation profonde de la chaleur du sol (Il est bon de savoir que la température de la terre augmente de 5 à 10° degré entre 5 et 10 mètres de profondeur pour atteindre 300° vers les 2000 mètres.

chauffage géothermie

 En moyenne la température du sol augmente de 2 à 3° tous les 100 mètres ». Mais cela nécessite des investissements considérables étalés sur le long terme, et donc pour raccourcir ces délais  nous sommes allés plus loin, en créant les « pompes à chaleurs »,   qui à l’échelle de nos maisons, récupèrent la chaleur emmagasinée par le sol (géothermie de surface), l’air (aérothermie) et l’eau  (hydrothermie) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le Livre 5 astuces plomberie"